La mise en place d’un poêle ou d’un insert permet de profiter d’économies considérables. Je vous invite à découvrir les détails de l’opération.

Les précautions nécessaires à considérer

Il faut penser à la protection de la pièce qui va accueillir les travaux. La porte doit être maintenue fermée pour éviter la dispersion de la poussière.

Par ailleurs, il convient de rectifier le conduit de l’ancienne installation. Le conduit est retenu par la cheminée et il faut l’enlever en premier.

Avant de mettre en place le nouveau dispositif, il faut installer un tubage en inox afin d’être aux normes. Il faut prévoir deux bouches de sortie d’air.

S’il s’agit de l’installation d’un poêle dans la cheminée, cela permet de proscrire l’éventualité d’une fissure de bâti voire la possibilité d’une explosion autour du poêle.

Par ailleurs, un mur d’adossement du poêle conçu dans des matériaux inflammables demande l’installation d’une plaque de silicate de sodium, d’une plaque d’acier voir un écran thermique. Il convient de prévenir les risques d’incendie.

L’étape de démontage de la cheminée

Il faut débuter par le ramonage de la cheminée. Il faut bâcher tous les éléments de la pièce face aux micropoussières.

Quand la cheminée est démontée, l’évacuation des gravats est effectuée à la déchetterie. Il faut procéder au nettoyage minutieux de la pièce.

La remise en état du sol et du mur ainsi que le plafond peut passer par l’édification d’un parement en pierres ou en briques. Il faut juste poser la poêle à bois.

L’installation de la poêle à bois

Il faut commencer par le tubage ou gainage du conduit d’évacuation des fumées. Il est possible de réutiliser l’ancien conduit de la cheminée.

La pose du poêle est suivie d’un nettoyage soigneux de la pièce.

La pose directe dans la cheminée

Il est permis d’installer l’insert ou le poêle à bois dans une cheminée existante. Les travaux sont limités et le côté authentique de la cheminée est conservé.

Il suffit de lui associer des dispositifs de chauffage moderne plus économiques et pourvus d’un rendement élevé. Dans le cas d’un insert, l’habillage est effectué sur mesure pour être en accord avec les dimensions de la cheminée existante.

Les étapes finales des travaux

Après le tubage du nouveau dispositif, il convient d’effectuer un bouclier thermique. Cela permet à l’air chaud pour le chauffage de la pièce de s’échapper par le conduit.

Afin d’y parvenir, il faut fermer la partie haute de l’âtre. Il est permis de mettre en place l’insert de la poêle à bois tout en habillant le pourtour si besoin.

Comme pour les travaux précédents, il faut terminer par le nettoyage méticuleux de la pièce. Retrouvez plus d’infos ici.

Crédit Photo : nordeclair.fr & pinterest.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.