Je vous fournis quelques recommandations pour tout traitement préventif ou curatif des plantes.

Le traitement des plantes en question

Les plantes sont des organismes vivants. Elles réagissent plus ou moins bien face aux maladies, aux températures variées, à une alimentation inappropriée.

Le traitement est précédé par un diagnostic précis. La présence d’insectes suceurs, de champignons est parfois courante.

Par ailleurs, il faut noter la chute des feuilles et une production plus rare. Pour disposer d’un traitement adapté, une jardinerie est de bon conseil.

Il suffit d’apporter un échantillon de la plante infectée.

Le cas du traitement préventif

Il est préconisé pour les plantes fragiles qui ne résistent pas face à l’invasion de nuisibles, ou de maladies diverses. Il peut s’agir des rosiers, des arbres fruitiers, de légumes du potager.

Le traitement fait maison est conseillé. Cela porte sur le purin d’ortie ou de prêle, la bouillie bordelaise.

Les traitements en pulvérisation admettent la rhubarbe, l’ail, le sureau ou la fougère.

Le traitement curatif : mode d’emploi

Hormis les insecticides du commerce pour lutter contre les parasites, les remèdes naturels constituent une alternative. La pyréthrine est issue du chrysanthème.

Elle vient à bout des pucerons et des chenilles. Pour sa part, le blanc horticole est applicable au pinceau.

Il élimine les larves d’insecte des écorces. Il est aussi reconnu sous l’appellation lait de chaux.

De son côté, le bacillus thuringiensis lutte contre plusieurs sortes de parasites. Il est vendu sous forme de poudre.

Les formes de traitement disponible

Il faut retenir le traitement chimique et le traitement biologique. Le traitement chimique exige le respect d’un délai avant la récolte des fruits et des légumes.

D’une efficacité durable, il est nocif pour l’environnement. Si nécessaire, il faut limiter son emploi à une action unique.

L’action peut être fongicide, acaricide ou insecticide. En ce qui concerne le traitement biologique, il favorise la biodégradabilité.

L’opération de traitement est plus fréquente. Les fruits et légumes sont consommables dans les jours qui suivent le traitement.

La réalisation des traitements

Le traitement des plantes requiert un temps couvert, sans pour autant être pluvieux. La manipulation des produits demande des précautions particulières comme le port de gants, de lunettes, de tenues imperméables.

Les remèdes naturels proposent sur la délivrance de principes actifs. Cela porte sur l’infusion pour les feuilles et les fleurs non coriaces, par pulvérisation.

La décoction traite les végétaux ligneux et les lianes. La macération est l’extraction des principes actifs à froid.

D’autres sujets sont disponibles ici.

Crédit Photo : jardiner-malin.fr & pleinevie.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *