Les toilettes sèches sont à la fois écolos et ne nécessite pas de l’eau. Je vous invite à en savoir plus sur ce procédé qui respecte l’environnement.

Le mode opératoire des toilettes sèches

En fait, l’installation et simple. Ce concept sans eau ni électricité sert au retrait des matières organiques dans un récipient pour la future organisation du compost.

Aucune chasse d’eau n’est  disponible, il suffit de déposer de la sciure de bois ou des copeaux. Les toilettes sèches peuvent être mises en place à l’intérieur ainsi qu’à l’extérieur de l’habitat.

La petite histoire des toilettes sèches

La conception date des années 1970 au début de la prise de conscience des problèmes écologiques de la planète. Son usage se limite aux festivals et aux événements de grande importance.

Puis, la démocratisation des toilettes sèches a touché la Suède. Néanmoins, la France tarde  à mettre en place ce type d’installation.

Les atouts des toilettes sèches

Facile à mettre en œuvre, les toilettes sèches présentent  l’avantage d’être économique. Aucun raccordement n’est nécessaire même pour l’installation dans un endroit éloigné.

La zone ne nécessite pas la mise en place d’une fosse septique dans un espace qui ne dispose pas du tout-à-l’égout. Plusieurs modèles de toilette siège sont portatifs.

Par ailleurs, le traitement des eaux usées est inutile. Quant au recyclage des matières, il permet de disposer de ressources naturelles et écologiques et peuvent être transformés en compost.

Généralement, il suffit de faire appel à des végétaux secs comme du bois, de la paille, de la terre, voire des cendres.

Le type d’entretien à adopter

Cette installation nécessite un entretien régulier. L’approvisionnement en sciure  de bois ou broyat de végétaux doit être constant.

A chaque utilisation, il faut recouvrir les déjections avec les copeaux à raison de deux louches par personne. Par ailleurs, il convient de vidanger le seau.

Si une odeur se répand, cela signifie que le compostage n’est  pas effectué de façon correcte. En effet, un fonctionnement normal ne dégage aucune mauvaise odeur.

Pour info, un mètre cube de copeaux autorise une autonomie de 8 à 10 semaines  pour quatre personnes.

Le mode de fabrication

Il suffit de fixer un caisson en bois qui supporte des poids-lourds. Ensuite, il convient d’installer une lunette de WC pour plus de confort.

En dessous du caisson, il faut mettre en place un seau ou un récipient assez large pour le recueil des excréments ou de la litière. Des modèles prêts à l’emploi sont disponibles et fabriqués dans du bois, du plastique recyclable de ou du carton..

Retrouver d’autres concepts ici

Crédit Photo : ecolodge-labelleverte.fr & youtube.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.