La pose d’un parquet flottant nécessite quelques précautions. Je vous propose de mieux cerner les erreurs à proscrire pour la mise en place.

Un parquet pratique à installer

Sa pose ne présente pas de difficultés spécifiques. Il faut cibler la poste flottante.

Ainsi, le parquet ne demande ni clou, ni colle. L’assemblage se fait par emboîtement.

Le poids permet au parquet de rester en place. Ce genre du parquet flottant ne requiert pas le recours à un professionnel.

La pose suivant la configuration de la pièce

Il faut se référer à la lumière naturelle pour le choix de l’orientation des lames. Evitez de poser les lames en parallèle avec la fenêtre principale.

Pour une pièce rectangulaire, il convient de suivre la forme de la pièce afin d’installer les lames le long du mur. Ainsi, le regard n’est pas brusquement stoppé.

Pour une pièce étroite, il faut installer les lames dans le prolongement de la porte d’entrée. Cela permet de profiter d’un agrandissement visuel.

Tenir compte d’une quantité complémentaire

Malgré une estimation précise du parquet nécessaire, il faut toujours 10 % de produit en plus. Une marge trop restreinte est préjudiciable, au moment de la pose.

Les lames restantes sont utilisables lors de la rénovation pour le remplacement de lames défectueuses.

Le choix de la bonne pièce

Plus sensible que le parquet massif, le parquet flottant demande plus d’attention pour davantage de durabilité. La pièce est primordiale.

Il faut prohiber les pièces aux passages fréquents. Les lames subissent les agressions des talons de chaussure.

En outre, les éclaboussures d’eau ou de nourriture sont néfastes pour le parquet flottant. Il vaut mieux éviter ce type de parquet dans une cuisine ou dans une salle de bains.

Même recouvert d’un vernis, un parquet flottant n’est pas adapté à une salle d’eau trop pourvue en humidité.

La préparation du sol

Avant l’installation du parquet flottant, il faut veiller à disposer d’un sol sec, sain et bien propre. Le sol doit être plat, sans aucune aspérité.

En effet, un sol mal préparé présente des problèmes lors de la mise en place de l’en-collement. Si le sol n’est pas suffisamment plat, la présence de creux risque d’abîmer prématurément  l’ensemble.

En cas de sol trop irrégulier, la mise en place d’une couche d’isolation s’avère nécessaire. Le plancher doit préférablement accueillir un isolant anti-humidité et un isolant phonique, sauf si la pose du parquet est effectuée sur une moquette.

Découvrez d’autres conseils pratiques ici.  

Crédit Photo : quotatis.fr & super-deco.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *